Company portrait


Comptant plus de 6'500 collaborateurs et 80 garages, AMAG est un fournisseur de mobilité parfaitement positionné à l'échelle suisse. Nous importons et vendons des automobiles de grande qualité et sommes garants d'un fonctionnement sans faille dans toutes les situations. Par le biais de notre propre société de leasing ainsi que d'autres prestations complémentaires, nous contribuons à la réalisation du rêve de la mobilité individuelle.

Importée pour la première fois en 1948, la VW Coccinelle a toujours su mettre la mobilité à la portée de larges franges de la population. Les rêves sont devenus réalité. La vie des hommes s'ouvrait sur de nouveaux horizons – et ils en profitèrent au maximum. Notre fondateur, Walter Haefner, avait prévu ce besoin croissant de mobilité lié à l'évolution économique des années 60 et 70. Grâce à sa force visionnaire, il a fait d'AMAG la plus grande entreprise automobile de Suisse.

Aujourd'hui, AMAG prouve par sa position sur le marché que la stabilité, la durabilité et le travail collaboratif n'excluent pas le dynamisme et le progrès. À l'avenir, nous continuerons d'investir dans notre moteur le plus efficace et le plus précieux – nos collaborateurs.


Reviews


4.3 ★
24 reviews
Employees (12)
Applicants (12)
5 stars15
4 stars5
3 stars2
2 stars0
1 star2
Translated from French
1.0
about 2 yearsApplicant

Late response under the pretext of a commitment already made, but new announcement one month later.

Translated from French
4.0
9 monthsFormer employeeTemporary

Good conditions/poor management of personnel drift

Working conditions (salary etc).
Collaboration with the sales team, which is separate from the after-sales service and reception. In other branches, there are opportunities for development and training both internally and externally.
The rates applied to staff (repairs, bodywork, purchase)

Unqualified staff, 2 out of 3 receptionists could not speak French correctly. Poor management leading to behavioural drifts. Shouting and insults in the middle of the showroom were a daily occurrence.