Job Coach > Comment rédiger une lettre de démission: Téléchargez notre modèle en ligne

Comment rédiger une lettre de démission: Téléchargez notre modèle en ligne

Il faut bien réfléchir avant de démissionner : c’est une décision qui ne doit pas être prise à la légère. Si vous êtes toutefois convaincus de votre choix, il faut que votre résiliation soit bien valable et ne puisse être mal interprétée. Voici un modèle de lettre de démission que vous pouvez télécharger gratuitement.

Les points essentiels à mentionner dans une lettre de démission

Une lettre de démission doit absolument comporter les points suivants pour être valable formellement :

  • Le nom et l’adresse de l’employé
  • L’adresse de l’employeur (à l’attention du département RH ou de votre supérieur(e) hiérarchique)
  • Une mention du contrat de travail que vous résiliez (mention de la date à laquelle ce contrat a été conclu)
  • La date de la démission et la date du préavis de résiliation (selon le délai du préavis)
  • La signature de l’employé

Faut-il indiquer un motif de démission dans la lettre ?

Vous êtes libres d’indiquer ou non le motif de votre démission dans la lettre à votre employeur. Mais attention : il faut considérer cette lettre comme un document formel et non comme un support pour vos plaintes ou votre frustration.

D’un point de vue strictement juridique, une résiliation orale est suffisante, mais il est recommandé de soumettre une résiliation écrite à votre employeur. De plus, il est judicieux de discuter au préalable de votre démission avec votre supérieur(e) ou avec le/la responsable RH et ensuite d’envoyer votre lettre de démission.

Vous avez démissionné et êtes à la recherche d’un nouvel emploi ? Toutes les offres d’emplois de Suisse sont disponibles sur jobup.ch

Les délais à respecter lors d’une démission

Il faut bien respecter le délai de préavis en démissionnant. Celui-ci est fixé dans votre contrat de travail : en général, il se situe entre deux et six mois, selon votre poste, votre secteur d’activité, votre ancienneté au sein de l’entreprise etc. En outre, la loi fixe des délais de préavis qui ne peuvent être réduits :

  • 7 jours pendant la période d’essai
  • 1 mois pendant la première année de service
  • 2 mois de la deuxième à la neuvième année de service
  • 3 mois à partir de la dixième année de service

Ces délais se rapportent toujours au dernier jour du mois. Par exemple, si vous démissionnez le 18 février et que votre délai de préavis est de deux mois, vous travaillerez encore jusqu’au 30 avril.

Articles similaires

La photo de candidature : comment bien la réussir ?
Collègues de travail et réseaux sociaux : comment éviter un mélange explosif ?