Portrait d'entreprise


L’EPFL (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne) est une université technique se situant à Lausanne. Depuis 1853, elle accueille sur ses bancs des élèves de toutes nationalités. Cette université se différencie des autres notamment par son atmosphère cosmopolite et sa renommée européenne, voire même mondiale. Les activités de l’EPFL sont principalement l’enseignement, la recherche et le transfert de technologie. Près de sept différentes facultés offrent des possibilités de jobs et formations dans de divers domaines.

L’EPFL emploie plus de 5'500 collaborateurs de tous horizons dans les secteurs administratifs et techniques ainsi que des doctorants. Travailler chez l’EPFL permet d’exercer une activité intéressante dans un cadre stimulant et agréable au bord du lac Léman. L’EPFL est aussi présente dans d’autres villes suisses telles que Genève, Fribourg et Neuchâtel. De nombreuses offres d’emploi dans des domaines divers sont régulièrement publiées. Des places de professeurs sont souvent mises en concours et des places d’apprentissage sont régulièrement proposées.

Texte rédigé par jobup.ch.


Évaluations


3.3 ★
Employé(e)s (0)
Candidat(e)s (0)
5 étoiles12
4 étoiles3
3 étoiles4
2 étoiles5
1 étoile7

27 février 2019

Ancien(ne) employé(e)

Climat très moyen

Qu'est-ce qui fonctionne bien ?

Environnement stimulant et propice au développement. Cadre de travail agréable.

Quels sont les points à améliorer ?

RH inexistante et aucun soutient en cas de besoin. Pas de vision générale donnée aux employés.

30 octobre 2017

Ancien(ne) employé(e)

Qu'est-ce qui fonctionne bien ?

Environnement multiculturel et de haut niveau, atmosphère décontractée,

Quels sont les points à améliorer ?

Une mauvaise répartition du travail, beaucoup de politique, procédures administratives fastidieuses et lourdes, informatique interne fiable mais d'un autre temps, pas de possibilités d’évoluer.

03 octobre 2017

Ancien(ne) employé(e)

Qu'est-ce qui fonctionne bien ?

Cadre de travail.

Quels sont les points à améliorer ?

Contrats CDD au début qui se renouvellent. Salaires peu compétitifs pour le middle management. Peu de possibilités de promotion. RH inexistante